Soirée Star Guide à Lauris

Nous célèbrerons le solstice d’hiver ce 21 décembre.

C’est la période de l’année où les journées sont les plus courtes (et froides !). Besoin de luminosité ? Alors parlons du ciel, qui est bien bleu et du Soleil qui est… blanc.

Si vous étiez dans l’espace, vous verriez le Soleil plutôt blanc. En analysant la lumière de notre étoile, on observe qu’il s’agit d’un mélange de toutes les couleurs qui donne cet éclat global blanc. On peut s’en convaincre en utilisant un prisme ou simplement lors des arcs-en-ciel où la lumière du Soleil est décomposée.

Quand cette lumière blanche traverse l’atmosphère terrestre, elle entre en collision avec les molécules qui composent l’air. Les collisions de la lumière avec les particules vont être plus ou moins efficaces suivant la couleur, et c’est le rayonnement bleu qui sera le plus affecté alors que les autres couleurs passeront au travers plus facilement.

En « percutant » les particules d’air, le bleu va se diffuser dans toutes les directions. Et c’est ainsi que nous voyons le ciel bleu… mais aussi le Soleil jaune. En effet, de son éclat blanc ne subsiste plus qu’un mélange de toutes les couleurs sauf le bleu, ce qui donne cet éclat jaune à l’étoile.