Pour la deuxième fois ce mois-ci, nous aurons une Pleine Lune.
C’est un évènement assez rare car la période entre 2 Pleines Lunes est de 29,5 jours ce qui donne généralement une seule Pleine Lune par mois.
Comme la première de l’année a eu lieu le 2 janvier, nous avons donc droit à une deuxième Pleine Lune en janvier, dite Lune Bleue.
Ce nom vient de l’expression anglaise « Once in a Blue Moon » qui est l’équivalent de « Tous les trente-six du mois ».
Mais attention, la Lune ne sera pas plus bleue que d’habitude…

Et pour la troisième fois consécutive, il s’agira d’une Super Lune (décembre 2017, et les deux Pleines Lunes de janvier). Ca en devient banal ! On dit de notre satellite qu’il est une Super Lune lorsqu’il se trouve au périgée (au plus proche le la Terre), soit aux alentours de 356 000 km de nous.

Crédit photo: Michel A.

Saint Valentin Star Guide

27-28 janvier 2018

Ce week-end nous vos invitons à  découvrir une Lune ascendante.
On confond souvent Lune ascendante et Lune croissante.

La Lune est croissante quand son croissant augmente de jour en jour jusqu’à atteindre la Pleine Lune. On dira par contre qu’elle est ascendante si jour après jour elle est de plus en plus haut dans le ciel.

Pour vérifier si elle est ascendante ou descendante, il faut prendre un point de repère plein Sud, et comparer d’un jour à l’autre si elle est plus haute ou plus basse.

Grâce à Lune, ce week-end, repérez les amas d’étoiles des Hyades et des Pléïades.
Nous en reparlerons les week-ends à venir…

Devenez Star Guide by cosmoStory

De toutes les étoiles du ciel, seul un nombre réduit a un nom propre.
Ces noms d’étoiles comme Véga, Sirius, Aldébaran, etc… sont très majoritairement issus du grec, du latin ou de l’arabe.
Pour mieux équilibrer l’apport de toutes les cultures dans la nomenclature du ciel, l’UAI (Union Astronomique Internationale) a dernièrement reconnu 86 noms d’étoiles supplémentaires ayant des origines aborigènes, chinoises, coptes, hindoues, mayas, polynésiennes et sud-africaines.
Le catalogue officiel regroupe aujourd’hui 313 étoiles.

On voit la Lune car elle est éclairée par le Soleil : elle est constamment éclairée sur l’une de ses moitiés. La Lune tournant autour de nous,  nous voyons alternativement la moitié éclairée face à nous (c’est la pleine Lune), une demi-sphère éclairée de côté ou un croissant de plus en plus fin.

Quand le croissant est fin, on perçoit pourtant clairement la partie obscure de la Lune qui devrait être invisible car plongée dans l’obscurité. C’est ce que l’on appelle la lumière cendrée.

Si vous étiez sur la Lune, sur son côté nocturne, vous pourriez admirer une merveilleuse Terre bien brillante et presque pleine qui vous éclairerait. Car c’est bien la Terre qui réfléchit la lumière du Soleil et éclaire la Lune.

Depuis la Lune, nous voyons des pleines Terres et des croissants de Terre. De plus, les phases sont inversées, ainsi quand la Lune est pleine, la Terre est vue obscure et quand la Lune fait un fin croissant, la Terre est vue comme presque pleine. Et une pleine Terre brille assez pour illuminer la nuit sur la Lune…

crédit photo: AstroPixel

 

20 et 21 janvier

Voici comment reconnaître six constellations d’un seul coup !

Six stars du ciel nocturne sont présentes au-dessus de nos têtes pour nous rappeler que nous sommes bien en hiver.

En cette période, le Grand Hexagone d’Hiver se dessine clairement dans le ciel, à l’instar du Grand Triangle d’été durant les nuits d’été.

Ces 6 étoiles parmi les plus brillantes du ciel réunissent les constellations d’Orion, du Taureau, du Cocher, des Gémeaux, du Petit Chien et du Grand Chien.

D’un seul coup d’oeil, en regardant vers le Sud, vous pourrez donc identifier aisément ces six constellations.

 

Pascale Hoolans a déjà une longue expérience de Star Guide ! Nous vous donnons l’occasion de la découvrir dans ce portrait de janvier.

Lire la suite

12-14 janvier 2018

Préparez-vous, vous allez pouvoir assister à l’alignement de pas moins de 4 planètes avec la Lune ! En effet, Mars et Jupiter seront toujours très proches l’un de l’autre, plus haut dans le ciel et ce week-end, c’est Saturne et Mercure, côte à côte à l’aube, qui viendront ponctuer le ciel.

Photographes, préparez vos objectifs pour immortaliser ce bel alignement. Et si vraiment vous voulez pousser l’esthétique, essayez de retrouver la magnifique constellation du Scorpion juste sous la Lune.

Crédit image : Stellarium

Demain matin, 11 janvier, capturez un moment unique où la Lune sera à côté de Mars et Jupiter.

Les 3 astres se lèveront à 4h du matin et vous pourrez les admirer jusqu’à 8h quand le Soleil se lèvera.

La semaine passée, nous avions un rapprochement serré de Mars et Jupiter.
Ce week-end nous aurons encore une belle conjonction de Saturne et Mercure.

On entend de plus en plus parler de la découverte de Super Terres, de quoi s’agit-il ?

Lire la suite

5-7 janvier 2018

Durant tout le week-end, vous pourrez observez à l’oeil nu un rare rapprochement de Jupiter et de Mars.
Il s’agit uniquement d’un trompe l’oeil, car Jupiter est 4 fois plus lointaine que la planète rouge.

Cependant, samedi matin et dimanche matin, à partir de 4h et jusqu’au lever du Soleil, les deux planètes sembleront presque se toucher : si vous tendez votre bras devant vous, votre petit doigt couvrira facilement l’espace entre les deux planètes.

Pour les trouver dans le ciel, utilisez simplement l’application Nuit des Etoiles Tome 1 et orientez-vous au Sud-Est : là où les premières lueurs de l’aube apparaissent.