Depuis plusieurs week-ends, vous avez pu repérer assez facilement Vénus, Jupiter, Saturne et Mars qui sont alignés dans le ciel en début de nuit. Saturne est actuellement la moins brillante des 4 planètes mais reste cependant le point le plus lumineux, juste au-dessus de la constellation du Sagittaire. On ne reconnaît pas toujours très aisément cette constellation mais si vous voulez la visualiser sans peine, cherchez une théière (voir carte ci-dessous). La « théière » ne représente qu’une petite partie du Sagittaire, comme la casserole ne représente que l’arrière-train de la Grande Ourse. Mais comme pour la casserole, une fois que vous aurez la théière dans l’oeil, vous la retrouverez très rapidement dans le ciel.

Comme chaque année à la même période, la Terre va traverser un essaim de poussières laissées par la comète Swift-Tuttle.

Les particules de cet essaim, en « entrant en collision » avec notre atmosphère, créeront des milliers d’étoiles filantes dans notre ciel. Durant les prochaines nuits, vous verrez donc de nombreuses étoiles filantes qui sembleront toutes venir d’un point commun, situé dans la constellation de Persée. En effet, la Terre se dirigeant actuellement dans cette direction, les particules de poussière cométaire entreront en collisions avec notre atmosphère sur cette trajectoire.

Cet essaim d’étoiles filantes s’appelle donc naturellement les Perséïdes. Cette année est très propice à l’observation car la Lune ne sera pas présente en début de nuit, garantissant un ciel bien obscur.

La sonde Hayabusa2 continue à photographier en détail l’astéroïde Ryugu pour trouver le meilleur lieu d’atterrissage. Et elle le fait avec une résolution très fine : avec l’astéroïde à 6 km de distance, la sonde a pu obtenir des clichés montrant des détails de seulement 60 cm !

Ryugu a la particularité d’être un astéroïde crée au tout début du Système solaire. Cela fait 4 milliards d’années que cet agglomérat de cailloux orbite solitairement.

Comme les autres astéroïdes que nous avons pu photographier, on observe plus un amas de rochers collés ensemble et non un gros cailloux solide, ce qui est problématique : il faut à présent trouver une surface suffisamment lisse pour y atterrir en douceur. La réponse dans quelques semaines…

Ce week-end, échappez à la canicule en sortant la nuit pour découvrir le ciel.
Des centaines d’évènements sont organisés en France, Suisse et Belgique et vous pouvez les retrouver ici.

Si vous préférez une découverte plus intimiste, seul(e), en famille ou avec un petit groupe, vous pouvez tout simplement vous laissez guider par l’application mobile « Nuit des Etoiles« . Cet audio guide du ciel vous fera découvrir et prendre conscience de l’immensité de l’Univers qui nous entoure.