On connaît bien les étoiles filantes des Perséides au mois d’août et moins les Géminides de décembre.
Ce weekend vous pourrez voir autant sinon plus d’étoiles filantes qu’en été. Il vous faudra certes vous habiller chaudement mais en contrepartie vous bénéficierez d’un ciel cristallin et un maximum attendu de 120 étoiles filantes à l’heure !
Comme son nom l’indique, les étoiles filantes sembleront venir de la constellation des Gémeaux qui se lève au Nord-Est en tout début de nuit.

Pour optimiser votre sortie, favoriser une sortie vers 22h30 quand la Lune se couche pour avoir un ciel bien obscure. Pour les plus courageux ou simplement les lèves-tôt, les conditions seront encore meilleurs tôt le matin.

Si les prédictions se vérifient, la comète 46P/Wirtanen pourra être suffisamment brillante en décembre pour être visible à l’œil nu. Si c’est le cas, ce sera la comète la plus brillante vue depuis l’hémisphère nord depuis 5 ans. L’intrus passera au périhélie -le point le plus proche du Soleil- le 12 décembre et traversera la brillante constellation du Taureau.

Seulement quatre jours après, la comète sera au plus près de la Terre, à seulement 11 millions de kilomètres de nous. Elle sera visible entre les Pléiades et Aldébaran du Taureau.

Une belle façon de terminer une année céleste des plus prometteuses ! À vos télescopes !

Comète Wirtanen par Star Guide

Crédit photo : Alex Cherney / NASA

Les analyses des campagnes de détection de Ligo et de Virgo ont permis de confirmer la détection de 4 collisions de trous noirs supplémentaires grâce aux ondes gravitationnelles, et pas des moindres.

L’une des collisions de trous noirs, GW170729, bat pas mal de records. Tout d’abord, elle se serait produite avant même la naissance de notre Soleil. L’onde a donc traversé l’univers pendant 5 milliards d’années avant d’être détectée lors de son passage sur Terre.

Ensuite, il semblerait que cette collision concerne deux super trous noirs : l’un de 50,6 et l’autre de 34,3 masses solaires. Après collision, ils ont formé un trou noir de 80 masses solaires (un joli bébé !), alors que 5 masses solaires se seraient transformées en rayonnement gravitationnel pur. Sans parler du fait que ces collisions surviennent en une fraction de seconde seulement…

Cliquez sur l’image pour voir l’animation présentant les 10 fusions de trous noirs actuellement détectées.

trous noirs virgo et ligo

Crédit : Teresita Ramirez/Geoffrey Lovelace/SXS Collaboration/Ligo Virgo Collaboration.