On connaît bien les étoiles filantes des Perséides au mois d’août et moins les Géminides de décembre.
Ce weekend vous pourrez voir autant sinon plus d’étoiles filantes qu’en été. Il vous faudra certes vous habiller chaudement mais en contrepartie vous bénéficierez d’un ciel cristallin et un maximum attendu de 120 étoiles filantes à l’heure !
Comme son nom l’indique, les étoiles filantes sembleront venir de la constellation des Gémeaux qui se lève au Nord-Est en tout début de nuit.

Pour optimiser votre sortie, favoriser une sortie vers 22h30 quand la Lune se couche pour avoir un ciel bien obscure. Pour les plus courageux ou simplement les lèves-tôt, les conditions seront encore meilleurs tôt le matin.

Mars est passé au plus près de la Terre en juin, devenant l’astre le plus brillant du ciel. Plus de quatre mois ont passé et bien qu’elle soit 2 fois plus loin, la planète rouge brille encore suffisamment pour être vue à l’oeil nu.
On pourrait cependant la confondre avec une étoile rouge mais ce soir, vous pourrez lever le doute car la Lune sera juste à côté.
En prenant un peu de temps cette nuit puis les prochaines, vous verrez probablement des étoiles filantes semblant venir de la constellation du Lion (au Nord-Est en milieu de nuit). La Terre traverse en ce moment (comme tous les ans à la même période) un essaim de poussières laissé par la comète Tempel-Tuttle.
Lune Mars Novembre 2018 Star Guide

Jusqu’à 20 météores par heure seront visibles ce samedi 20 octobre.

Tous les ans, entre début octobre et mi-novembre, nous traversons le même nuage de poussières laissé par la comète de Halley. Tous les ans, les Orionides illuminent donc le ciel de leur scintillement fugace en entrant dans l’atmosphère à 66km/seconde.

Ce samedi, nous pourrons observer un pic d’activité entre minuit et l’aube. Pour ne pas manquer une seule étoile filante, regardez en direction d’Orion, qui leur a donné son nom car elles semblent provenir de cette constellation.
Cette constellation sera visible sur l’horizon à partir de 23h45 en regardant plein Est.

orionides étoiles filantes Star Guide

 

 

28-30 septembre.

On a tous appris que la Terre tourne autour du Soleil. Mais comment s’en convaincre et le ressentir en observant le ciel ?

Le 27 juin, Saturne était en opposition, c’est-à-dire que cette planète était alignée avec la Terre et le Soleil dans le sens Soleil-Terre-Saturne. Ce soir-là, on pouvait donc voir Saturne se lever exactement au moment où le Soleil se couchait. Saturne est ensuite restée visible toute la nuit et à l’aube, elle est passée sous l’horizon quand le Soleil s’est levé.

Aujourd’hui, 3 mois plus tard, nous avons fait un quart de tour autour du Soleil. Comme nous avons changé de point de vue, nous verrons donc Saturne plein Sud au coucher du Soleil, et non plein Est.

Maintenant, vous pouvez vous convaincre que nous tournons bien autour de la Terre en une année, et l’expliquer à vos amis !

21-23 septembre.

On a coutume de dire que le Soleil se « lève » à l’Est pour se « coucher » à l’Ouest.

Si l’on remet les choses en perspective, rappelons tout d’abord que le Soleil ne se lève ni se couche : c’est notre point de vue qui évolue à chaque minute car nous sommes sur le vaisseau Terre qui tourne sur lui-même et nous nous orientons vers le Soleil tous les matins ou lui tournons le dos en fin de journée.

Celui qui observe attentivement le ciel, notera que l’on voit apparaître et disparaître le Soleil chaque jour à un endroit légèrement différent. Notre étoile ne nous indique pas strictement l’Est et l’Ouest, sauf deux jours précis dans l’année, lors les équinoxes.

Cette année, l’équinoxe d’automne aura lieu dimanche 23 septembre. Ce matin-là, le Soleil vous indiquera exactement l’Est à l’aube et précisément l’Ouest au crépuscule. Profitez-en pour prendre un point de repère et observer les variations du Soleil au fil de l’année.

 

14-16 Septembre 2018.

Tout l’été, vous avez pu suivre la ronde des 4 planètes alignées d’Ouest en Est avec la Lune qui s’invitait parfois à leur ballet.

Ce week-end, retrouvez Jupiter qui sera à l’Ouest au crépuscule. Cette planète très distante de nous boucle sa ronde autour du Soleil en 12 ans, ce qui explique que nous la voyons se déplacer très lentement sur le fond des étoiles en comparaison avec Mars. En effet, comme Mars fait le tour du Soleil en 687 jours « seulement », son mouvement apparent peut être observé à l’oeil nu sur sur quelques jours.

Jupiter va donc traverser très lentement la constellation de la Balance. Si vous avez encore un doute pour l’identifier, aidez-vous de la Lune, qui sera juste au-dessus d’elle ce vendredi.

Nous vous invitions récemment à repérer la constellation du Sagittaire en vous aidant de Saturne, situé actuellement juste au-dessus.

Cette constellation va nous aider aider à repérer la Voie Lactée, cette grande structure qui brille faiblement, d’un aspect nébuleux et qui traverse le ciel. La Voie Lactée est particulièrement brillante dans le Sagittaire et c’est donc un bon point de départ pour la découvrir. Levez ensuite vos yeux au zénith, juste au-dessus de vos têtes, où vous retrouverez le Triangle d’Eté et la Voie Lactée qui le traverse. Vous pouvez continuer ainsi et voir que la Voie Lactée traverse bien le ciel de part en part, mais sera moins brillante par endroits.

La Voie Lactée est formée de milliards d’étoiles mais à l’oeil nu vous ne pouvez pas les discerner individuellement ce qui donne cet aspect brillant et nébuleux. Nous voyons ce bandeau d’étoiles autour de nous car nous sommes dans une galaxie qui comporte 200 milliards d’étoiles regroupées dans un grand disque plat. En regardant dans le ciel, nous voyons ce disque par la tranche ce qui crée un bandeau qui traverse le ciel. Le centre de la galaxie ce trouve en direction du Sagittaire ce qui explique pourquoi la Voie Lactée est plus brillante dans cette direction.

Depuis plusieurs week-ends, vous avez pu repérer assez facilement Vénus, Jupiter, Saturne et Mars qui sont alignés dans le ciel en début de nuit. Saturne est actuellement la moins brillante des 4 planètes mais reste cependant le point le plus lumineux, juste au-dessus de la constellation du Sagittaire. On ne reconnaît pas toujours très aisément cette constellation mais si vous voulez la visualiser sans peine, cherchez une théière (voir carte ci-dessous). La « théière » ne représente qu’une petite partie du Sagittaire, comme la casserole ne représente que l’arrière-train de la Grande Ourse. Mais comme pour la casserole, une fois que vous aurez la théière dans l’oeil, vous la retrouverez très rapidement dans le ciel.

Comme chaque année à la même période, la Terre va traverser un essaim de poussières laissées par la comète Swift-Tuttle.

Les particules de cet essaim, en « entrant en collision » avec notre atmosphère, créeront des milliers d’étoiles filantes dans notre ciel. Durant les prochaines nuits, vous verrez donc de nombreuses étoiles filantes qui sembleront toutes venir d’un point commun, situé dans la constellation de Persée. En effet, la Terre se dirigeant actuellement dans cette direction, les particules de poussière cométaire entreront en collisions avec notre atmosphère sur cette trajectoire.

Cet essaim d’étoiles filantes s’appelle donc naturellement les Perséïdes. Cette année est très propice à l’observation car la Lune ne sera pas présente en début de nuit, garantissant un ciel bien obscur.

Ce week-end, échappez à la canicule en sortant la nuit pour découvrir le ciel.
Des centaines d’évènements sont organisés en France, Suisse et Belgique et vous pouvez les retrouver ici.

Si vous préférez une découverte plus intimiste, seul(e), en famille ou avec un petit groupe, vous pouvez tout simplement vous laissez guider par l’application mobile « Nuit des Etoiles« . Cet audio guide du ciel vous fera découvrir et prendre conscience de l’immensité de l’Univers qui nous entoure.